Interview : Ayarosky, 32 ans, photographe professionnel


-  Quel est le but des personnes qui te contactent pour faire des shootings personnels?
Qu’est-ce qu’elles recherchent? Qu’est-ce qui les motive?

Il y a plusieurs raisons :
● Elles veulent entretenir leur réseaux sociaux (Instagram, Linkedin,...). Elles
veulent des images de meilleure qualité.
● Parfois ce sont des models qui veulent des photos pour leur book.
● Il y a des personnes qui n’ont jamais vécu l’expérience shooting, et elles veulent
expérimenter cette sensation d’être au centre de l’attention, d’avoir le regard fixé
sur elles. Elles veulent se sentir valorisées par les images qui seront retranscrites
par la photographie.
● Parfois ce sont des shootings qui leur ont été offerts.


- Quelles sont les raisons pour lesquelles certaines personnes t’ont déjà refusé des
shootings photos?

J’avais fait une campagne de shootings gratuits en Août 2019. Tout passe par l’image
maintenant, j’ai donc proposé ces shootings pour qu’elles aient des photos qui les
mettent plus en valeur.
Certaines personnes avaient refusé par manque de temps. D’autres, car ça ne leur disait
rien, elles n’étaient pas intéressées. Et d’autres, car elles ne se sentent pas à l’aise
devant l’objectif.
Paradoxalement, une de ces personnes prend beaucoup de selfies, mais elle n’était pas
à l’aise d’être prise en photo par quelqu’un d’autre. Il y a un côté réconfortant dans les
selfies, elle peut en prendre autant qu’elle veut avant de choisir la bonne photo, elle
n’était pas rassurée dans le fait qu’en 1 ou 2 clics je puisse lui faire de belles photos.


- Comment procèdes-tu pour mettre tes models à l’aise lors des shootings? Quels
outils/techniques utilises-tu?

Le naturel. La communication avec les models. Je prends toujours le temps d’échanger
avec la personne, je prends des photos alors qu’on est en train de discuter. Cela permet
d’avoir des photos naturelles. Les models ont parfois l’impression d’avoir simplement
discuté avec moi, et non pas d’avoir fait un shooting.
Aussi, cela m’arrive de me mettre à la place des models pour leur montrer les poses
moi-même. Quand ils voient que je ne suis pas gêné de faire les poses, ils sont plus à
l’aise pour les faire ensuite. Quand je leur dit de s’exprimer, parfois ils sont bloqués, ils y
arrivent plus facilement quand ils sont guidés.


- Raconte-moi une expérience un peu plus difficile/compliquée avec un model?
C’était une model qui ne comprenait rien à ce que je lui disais. Elle ne se laissait pas du
tout guider. Puis en discutant avec elle, j’ai réalisé qu’elle parlait beaucoup, et sa
concentration n’était pas totale durant la séance. Je devais lui répéter les choses
plusieurs fois pour qu’elle les comprenne. Pourtant c’est quelqu’un qui fait beaucoup de
selfies.
Il devait sûrement y avoir un manque de confiance, car les seules photos qu’elle a aimé
sont celles où elle ne regarde pas l’objectif.


- Quel est le profil de tes models (ceux qui font des shootings personnels)? Moyenne
d’âge? Statut social? Marital? ect…?

25-30 ans. 85% de femmes. Généralement ce sont des célibataires, sans enfants, des
salariées depuis 3 à 5 ans ou des entrepreneures.


- As tu remarqué une différence entre les shootings solos et les shootings
accompagnés? Laquelle?

Parfois je demande de venir accompagné d’un proche. Ça me permet de créer une
complicité avec la personne qui accompagne, et provoquer des sourires naturels par
exemple (les 2 personnes se regardent et sourient naturellement, etc…). La personne
qui accompagne peut aussi aider avec la coiffure, le maquillage, remettre la tenue en
place, etc... Il y a un dynamisme différent quand on est 3, les models sont plus en
confiance.


- Quelles différences as tu remarqué entre les shootings avec des inconnus et les
shootings avec des gens que tu connais?

Il n’y a pas vraiment de différence. Je suis à l’aise avec les inconnus. C’est plus une
question de personnalité, introverties ou extraverties.


- Quels sont pour toi les points les plus importants pour faire un bon shooting
personnel?

Mon but principal est d’aider les gens à s'assumer tels qu’ils sont, d’apprendre à
accepter leur image. De leur montrer qu’ils sont uniques. Qu’ils aient plus confiance en
eux, leur montrer qu’ils ont de la valeur. Qu’ils puissent se voir tel que moi je les voient.


- Il y a t-il des éléments essentiels/importants pour les clients?
La qualité de l’image avant tout. Ils veulent des photos qui reflètent ce qu’ils sont
aujourd'hui plutôt que ce qu’ils étaient auparavant.
Je me souviens d’un shooting avec un homme qui a un handicap au niveau des bras et
des jambes. Ça faisait longtemps qu’il ne s’était pas fait prendre en photo, à cause de
son handicap. Il ne l’assumait pas. Mais en discutant avec lui, il a finalement voulu faire
un shooting photo, pour avoir des photos qui reflètent ce qu’il est devenu. Il s’assume
plus aujourd'hui avec son handicap. Il voulait donc de nouvelles photos qui le montrent
maintenant, et non ce qu’il était auparavant.

Magali SIBLE

177A0420_edited.png